Souscrire à la newsletter

La fin, la fête, la suite… Big Up !

Cher(e)s
Si vous lisez ce message, c’est que, d’une façon ou d’une autre, vous avez fait partie de la vie de VoxPop. Vous avez écrit dans nos pages, vous nous avez aidé, vous nous avez donné des conseils. Tout simplement, vous nous avez lu ou vous vous êtes abonné.
On ne va pas tourner autour du pot : avec les associés de la structure qui édite le bimestriel, nous avons décidé d’arrêter notre aventure indépendante. Après cinq années d’existence, presque jour pour jour. Les choses se bouclent bien.
Cette décision, même si elle n’a pas été facile à prendre, satisfait chacun. Mieux, elle nous paraît pragmatique et romantique en même temps.
Pragmatique, car la situation de la presse culturelle s’est réellement dégradée ces derniers temps. Et, on ne va pas se mentir, dans cette conjoncture difficile (presse, musique et culture) l’économie de notre structure ne nous permet pas de concrétiser les ambitions que nous avions pour l’avenir de VoxPop.
L’idée partagée par l’ensemble de l’équipe et répétée à chaque étape de la vie de VoxPop, c’était qu’un magazine se doit d’avancer, de progresser et de sans cesse défricher de nouveaux territoires et nouvelles idées.
Cette impression va-t-elle perdurer en 2013 ? À l’heure actuelle, disons que rien ne nous laisse espérer un« retour de la croissance » comme dirait l’autre.
Nous ne voulons pas que cet état de fait rejaillisse sur tout ce qui a fait que le magazine fonctionne. Au vrai, on pourrait même continuer. Rien ne nous l’empêche, mais dans l’affaire on continuerait avec des tensions, de la routine, du flip pour l’avenir et peut-être même en ayant perdu un peu de notre âme. On ferait semblant.
Il est donc temps d’arrêter sur une note satisfaisante. Surtout pas arrêter n’importe comment. Ok, la fin d’une histoire ce n’est jamais gai, mais dans notre cas nous pensons que ces cinq années auront été plus que positives. Et ça tient aussi (pour beaucoup) à vous.
Un nom de magazine a été créé sans moyens ou mécènes à la base, des idées sont sorties, une identité est née. Une équipe de journalistes, photographes, graphistes s’est révélée. Les ventes et l’influence du magazine ont progressé. VoxPop a essayé d’éviter de tomber dans certains travers de la presse culturelle. Mieux, on a trouvé du pétrole sous forme de lectrices et de lecteurs au top. Que ces derniers n’hésitent pas à se manifester via la page Facebook du magazine ou en message privé. On aimerait bien que cette fin de (première) partie soit aussi la leur.
Après cinq ans, nous laissons VoxPop et son image dans un bon état. L’image que l’on s’était faite d’un magazine indépendant, qui a bien (sur)vécu pendant cinq années existe.
Allons donc vers l’option romantique et suivons l’exemple de ceux qui ont stoppé la machine avant d’enregistrer le disque de trop, de faire la tournée où tout le monde se met sur la gueule et où le manager se barre avec la caisse.
Pour ce qui est de notre avenir immédiat, toute l’équipe continue à travailler jusqu’à la fin de l’année sur un 29e et ultime numéro avant que 2012 ne s’achève, pour terminer les choses avec panache. Ce numéro, on veut le remplir jusqu’à la gueule de trucs cool.
Et après ? Et bien après, on va tout se dire, il y aura peut-être une suite. Tout est possible. Nous réfléchissons actuellement à l’avenir. Il nous concerne. Les photographes photographieront encore, les journalistes continueront à écrire. Certains vont rebondir ailleurs, mais vont garder en tête l’idée que tout peut recommencer.
Car, une bonne fois pour toute, la fin de VoxPop se doit de ressembler à une happy end. Et le futur doit être (sera forcément) brillant.
Merci à tou(te)s les héros et à très vite parce que on reste en mode VoxPop d’une façon ou d’une autre jusqu’à la fin de l’année.
Jean-Vic Chapus, directeur de la rédaction de VOXPOP

18 Réponses to “La fin, la fête, la suite… Big Up !”

  1. jean dit :

    jamais lu
    jamais vu un lien sur twitter ou sur un blog !
    bonne suite !

  2. VoxPop dit :

    Cher Jean, c’est peut-être que vous n’êtes jamais allé dans un kiosque?
    La presse c’est aussi en sortant de chez soi qu’on la soutient.
    Merci pour le message et au plaisir!

  3. MeeK dit :

    Un torchon puant et ultra snobinard de moins dans le paysage culturel français : c’est toujours ça de pris… De toute façon il ne pouvait pas y avoir 2 Inroks en France, et même les Inrocks eux-mêmes ont fini par s’éloigner de la bêtise parisianiste et du snobisme méprisant qui faisaient leur odeur, c’est dire… A quand la mort de Magic RPM aussi ? ;-) Dieu de la presse, sur ta lancée, débarasse-nous du plus de saletés possible :-)

  4. david dit :

    @meek : et vous, que faites vous pour améliorer la qualité de la presse ? rien bien sur, la critique est aisée, seul l’art est difficile, mais continuez comme ça, bientôt vous n’aurez plus rien à critiquer, à part peut être vous même, ce qui vous mènerait vers une réflexion plus aboutie que votre post de cours de récréation.

  5. PG dit :

    Bonjour,
    Une bien triste nouvelle.
    En outre, prévoyez-vous une solution pour les abonnés qui ne pourront voir leur abonnement totalement honoré ?
    Merci.
    Bien à vous

  6. Potiron dit :

    Je ne vais pas rebondir sur le triste post de Meek. Qui êtes vous donc pour vous réjouir de la disparition d’une revue de qualité? Ce n’est jamais une bonne nouvelle, et dans le cas de Voxpop, c’en est même atterrant. Un grand merci à toute l’équipe pour le travail accompli et l’angle trouvé par le magazine. Loin des codes de la hype (Meek, Magicrpm ou Voxpop ne sont pas des torchons réservés aux snobinards, mais des revues ouvertes et défricheuses, loin des inrocks nouvelle formule, désormais quasi institutionnalisés). Je le dis d’autant plus que je suis et je reste un gros consommateur de presse musicale (Mojo, Uncut, NME, Inrocks, Rock and Folk, Technikart, Magic, etc, etc..) depuis mon adolescence, et que j’ai toujours lu Voxpop avec grand plaisir. Alors encore une fois, un grand merci à votre équipe, et au plaisir de vous relire ici ou là.

    PS : les abonnés peuvent se mettre l’abonnement où je pense et faire preuve d’un poil de panache, au vu du coût annuel du truc…Ou alors Jean-Vic vous proposera en contre-partie une soirée avec lui au Bus Palladium pour tourner la page, qui sait?

  7. VoxPop dit :

    Potiron, merci pour le message; PG oui nous réfléchissons à une solution de compensation. Et nous n’avons pas encaissé les règlements des abonnés les plus récents.
    Quant à MeeK, l’élégance, quand on a des comptes personnels à régler, c’est de le faire en privé.
    Bien à vous.

  8. touteouïe dit :

    J’ai découvert le magazine bien trop tard et j’attendais d’avoir les moyens pour m’abonner. Tant pis. Un magazine avec une identité et un style qui va manquer. Pour une fois que je trouvais un mag qui me satisfaisait entièrement, c’était trop beau! :) Bonne continuation à vous!

  9. Shab dit :

     » Au vrai, on pourrait même continuer. Rien ne nous l’empêche, mais dans l’affaire on continuerait avec des tensions, de la routine, du flip pour l’avenir et peut-être même en ayant perdu un peu de notre âme. On ferait semblant. »

    On se barre sans se battre ? Ce n’est facile pour personne de gagner sa croute , de faire de la qualité.

    En tout cas j’ai adoré votre mag , beau boulot. Bon vent à vous et merci !

  10. Sylvain dit :

    Cher Voxpop,

    J’ai appris récemment que c’était bientôt la fin pour toi…C’est triste…J’ai découvert ton nom il y a 5 ans, pour ton premier numéro, oui oui oui ! Ma soeur, pour mes 18 ans, voulait m’offrir un abonnement à un magazine. Elle en avait acheter une dizaine, et dans la pile, les petites bouilles de deux ados à casquette avec un sous-titre étonnant : Tout et musique.
    Je trouvais çà beau de vouloir parler de musique autrement qu’avec des interviews prémâchées et des photos sortant du dossier de presse. Je trouvais çà beau de parler de musique avec des lieux, des hommes politiques, des photographes, des cinéastes, des gamers, des fans…J’ai vécu une relation forte avec vous, mon premier amour de magazine, et aujourd’hui étudiant, je ne cesse de retrouver des articles qui servent à nourrir mes réflexions, je ne cesse de prêter les anciens numéros à mes amis, je ne cesse d’être admiratif devant ce que vous avez crée.
    Bien sûr, dans notre relation, j’ai loupé quelques rares épisodes, j’ai parfois lu en diagonale, j’étais pas toujours d’accord, mais j’ai toujours été fier d’avoir un de vos numéros dans mon sac et d’expliquer aux gens qui me le demandait ce que c’était.
    Merci pour tout, j’ai découvert beaucoup de choses avec vous, et j’espère que sous cette forme ou sous une autre, vous reviendrez un jour me parler de musique comme si je n’avais jamais rien entendu de ma vie.
    Bon courage, et merci encore,

    Sylvain

  11. Le Spench dit :

    Tranquillement assis je me posais la question suivante : C’est fin Novembre et je n’ai toujours pas reçu VOXPOP, que pasa ?
    Donc recherche et paf, bad news. VOXPOP tire sa révérence. Je ne sais pas quoi dire à part « fait chier » (désolé ce n’est pas très classe mais ça a le mérite d’être clair). Grosse déception, un canard de moins et pas des moindres. J’aimais le ton, la forme,les couv’ et même si des fois je n’étais ultra fan de certains artistes cités dans vos pages, j’y ai découvert quelques trucs bien sympathiques. Merci pour ces agréables moments de lecture. En attendant le dernier numéro, je vous souhaite bon voyage en espérant un retour proche.
    Hasta luego

    Dan

  12. Lula dit :

    Pour une fois qu’on nous proposait de vrais articles et de vraies interviews sur la musique, c’est bien triste… Bonne continuation à vous tous !
    PS : le numéro 25 est introuvable, y a-t-il moyen de le commander en ligne ?

  13. Freddy Lane dit :

    Gentlemen, such sad news!
    Il va falloir commander les numéros manquant à la collec!
    J’ose espérer, même j’ai grand espoir qu’une formule vidéo web/mobile verra le jour. Rien ne remplacera l’odeur et la sensation du papier glacé, mais qui sait? Une version kiosque pourrait par exemple 2, 3 ou 4 fois par an reprendre le content le plus artistiquement imprimable.
    Just a thought and happy new year

  14. Erwan dit :

    Sniff

    dommage. je t’ai aimé. tu es parti.

    bonne route à tous

  15. blank dit :

    A zut zut … j’aimais bien les rencontres entre politiques et rockeurs …. il y avait un fond … et c’etais pernitent … apres certains choix musicaux , contestable et detestables ,effectivement sur les branchouilleries parisiennes , souvent en decalages , des concerts et affluences dans les salles en province .
    Mr Chapus, on m’avais souvent parle de vous en islande .. lors de mon voyage … ou je faisait part de ma passion pour la LES musiques … aux guides , qui vous connaissant …se demandaient comment je ne pouvais pas faire parti de votre team … mais vox pop etait comme Potiron une pierre a l ‘ediffice .. mais ps une reference ; Mojo oui ….. en souhaitant a nouveau, de recuperer ce mojo … dans le futur …
    Mais une version net , un peut comme Media part n’a jamais ete pensee en musique …. bien a vous
    MB aka blank

  16. Favier Jérôme dit :

    Hello Vox Pop,

    Triste nouvelle en effet car votre revue sortait de l’ordinaire, rappelait la qualité de l’inrock’ bimensuel (les belles photos, les interviews fleuves) tout en ayant son propre style.

    Par contre on me souffle que le dernier numéro est dans les kiosques et moi pov’ abonné toulousain, je n’ai rien reçu. C’est normal ou vous m’avez oublié les gars?

    Bonne continuation sous d’autres formes…

    Jérôme

  17. Pedro dit :

    Juste pour dire que VoxPop c’était très chouette et que j’espère que ça recommencera un de ces quatre. Superbe dernier numéro, chouettes sujets et sublime couverture. Où comment terminer en beauté. VoxPop est mort, longue vie à VoxPop. So long.

Laissez une Réponse