Souscrire à la newsletter

Neïmo : « Moderne Incidental » (Shangri-La / Le Village Vert)

Neimo_voxpopmag_moderne_incidental

Réussite totale pour ce groupe peu prisé par nos amis indés, ce 2e album de Neïmo rejoint le meilleur du rock français des 10 dernières années.


Voilà un disque qui fait plaisir tant Neïmo pouvait être sujet à sortir un disque superficiel et branleur. On connaît partout en France cette efficace attraction scénique avec son electro pop accrocheuse. Sur ce Moderne Incidental, on découvre un groupe ambitieux capable de devenir l’ambassadeur du rock français à l’étranger. C’est sans doute les kilomètres avalés en Europe et aux États-Unis qui ont apporté cette consistance au disque. L’entrée en matière “Can You Call Me ?“ “Johnny Five“ dévoile un sens de la tension et une intelligence mélodique savoureux. Bruno Dalessandro au chant donne généreusement dans le style fascinant de David Bowie période Scary Monsters. Le reste du disque parvient à surpasser ces deux premiers titres sur la pop sombre de “Peter & The Wolves“, “Deceit“ ou même “Lines“, hommage musclé aux Smiths. S’il ne s’agit pas d’un chef d’œuvre, Neïmo a mis le meilleur de son savoir faire dans son contenu. De quoi surclasser en tout cas la majorité de la scène indé anglo-saxonne du moment. Signé par le tout nouveau label américain Shangri-La, le groupe dispose maintenant d’une exposition mondiale unique pour défendre sa musique. Moderne Incidental pourrait bien être le visa de Neïmo pour un succès international digne de Phoenix.

Site Internet de Neïmo

Une Réponse to “Neïmo : « Moderne Incidental » (Shangri-La / Le Village Vert)”

  1. [...] » du 10 mars au Ninkasi Kafé de Lyon ? La prestation plutôt médiocre des Parisiens de Neimo (retrouvez ici notre chronique de l’album), ou le fait que l’association Kao Konnection (organisatrice de la soirée) soit une structure de [...]

Laissez une Réponse